Massif des Grands Causses

PST Grands Causses

Objectif forestier
(sur 1 an)
40 ha

Travaux forestiers
réalisés
0 ha

Montant d'aide
Sylv'ACCTES visée
(sur 1 an)
20 000€

Montant d'aide
Sylv'ACCTES accordée
0€

Nos actions sur le massif

Améliorer et diversifier les peuplements feuillus (Hêtre commun, Chêne sessile ou pédonculé)

Les Grands Causses évoquent les paysages d’allure steppique et les gorges qui entaillent les plateaux caussenards, les forêts couvrent pourtant 42% du territoire du Parc Naturel Régional. Les peuplements forestiers feuillus autochtones dominent sur le territoire. Si le Chêne pubescent est l’essence majoritaire, les hêtres, chênes sessiles et chênes pédonculés ont trouvé des refuges dans les meilleures stations. Souvent peu gérées du fait de leur faible valorisation, ces forêts font l’objet de rares interventions et l’option de sylviculture retenue est souvent une récolte finale par coupe rase.

L’action de Sylv’ACCTES vise à accompagner l’amélioration et l’irrégularisation de ces forêts de feuillus. Le mélange objectif sera composé d’une essence feuillue dominante (Hêtre commun, Chêne sessile, pédonculé ou Chataîgnier), d’une essence feuillue secondaire et d’autres essences d’accompagnement (merisier, alisiers, sorbier). La gestion de ces forêts feuillues s’appuiera majoritairement sur la régénération naturelle mais les gestionnaires pourront enrichir si besoin pour diversifier et adapter les essences à l’évolution climatique. Ces peuplements feuillus gagneront ainsi en résilience afin de remplir durablement leurs multiples fonctions en améliorant progressivement la valorisation de la ressource en bois feuillu.

Accompagner l’irrégularisation et la diversification des plantations résineuses

Le territoire a été marqué par la politique du Fond forestier national (FFN) dans les années 50 à 70 et le boisement de nombreuses terres en essences résineuses, principalement le Douglas et, dans une moindre mesure l’Epicéa et d’autres essences. Ces plantations, souvent monospécifiques et monostrates arrivent aujourd’hui à maturité et sont particulièrement vulnérables au changement climatique.

L’action de Sylv’ACCTES vise à accompagner l’acquisition d’une diversité d’essences et d’étages de végétation. L’essence résineuse principale (douglas, sapin ou pins) sera conduite en mélange avec une essence résineuse ou feuillue secondaire. Lorsque la situation pédoclimatique est favorable, l’irrégularisation des peuplements s’appuiera majoritairement sur la capacité de régénération naturelle permettant l’expression d’une adaptation au changement climatique. Ce mode de gestion à couvert continu permettra également de répondre à plusieurs enjeux sociaux et environnementaux dont la protection des sols contre l’érosion, le maintien des paysages et la production de bois de qualité.