Massif des Monts d'Ardèche

PST Monts d'Ardèche

Objectif forestier
(sur 3 ans)
150 ha

Travaux forestiers
réalisés
0 ha

Montant d'aide
Sylv'ACCTES visée
(sur 3 ans)
75 000€

Montant d'aide
Sylv'ACCTES accordée
0€

Nos actions sur le massif

Amélioration des peuplements de châtaigniers vers l’acquisition d’une futaie irrégulière par l’accompagnement des dynamiques naturelles

Le Châtaignier, essentiellement présent sous forme de taillis de faible qualité issus d’anciens vergers, est une des essences majeures du territoire. Malgré le réchauffement climatique, le Châtaignier continue à être une essence intéressante, spontanée et adaptée à certaines stations, notamment sur les pentes entre 500 et 800 m d’altitude.

Dans ce contexte, le territoire a souhaité retenir, dans le cadre de Sylv’ACCTES, un itinéraire permettant d’acquérir une diversité d’essences (30% de mélange visé) et de structure. La sylviculture irrégulière engagée s’appuiera majoritairement sur la régénération naturelle et offrira plus de résilience à ces forêts face à l’évolution climatique. Les gestionnaires forestiers disposeront de la possibilité d’enrichir par placeaux en cas de besoin pour diversifier les essences ou pallier un éventuel déficit localisé de régénération.

Hêtraie-sapinière : maintien ou acquisition d’une structure irrégulière et mélangée

Les hêtraies-sapinières de montagne constituent des peuplements climaciques dont il est nécessaire de maintenir un bon niveau de qualité et de naturalité. Ces peuplements ont tendance à s’homogénéiser. Cette perte de diversité en essence et en étage rend aujourd’hui ces forêts plus vulnérables aux aléas climatiques.

L’action de Sylv’ACCTES vise à accompagner le maintien ou l’acquisition d’une structure irrégulière et mélangée. Cet itinéraire sylvicole favorisera donc un équilibre entre le Sapin pectiné et le Hêtre commun en s’appuyant sur la régénération naturelle. Des essences d’accompagnement viendront compléter le mélange. Cet itinéraire de gestion permettra de maintenir sur la durée la résilience, l’accueil de biodiversité et la valorisation de ces forêts caractéristiques des zones de montagne du territoire.

Pinèdes, pessières et douglasaies : Irrégularisation des futaies par l’obtention d’une régénération naturelle et d’un mélange d’essences

Ces forêts souvent monospécifiques et monostrates sont aujourd’hui particulièrement vulnérables face aux aléas climatiques (ravageurs, sécheresse…). La constitution d’un état boisé depuis plus de 50 ans n’est en effet pas valorisée pour acquérir une régénération naturelle et mélangée, orientée vers la production de bois d’œuvre. Ces forêts représentent pourtant un potentiel économique important pour le territoire. Le schéma actuel « coupes à blancs et plantation » est particulièrement risqué (taux d’échec très important en plantation), onéreux, et impactant pour la fonctionnalité de ces forêts.

Les gestionnaires forestiers du territoire ont souhaité travailler dans le cadre de Sylv’ACCTES un itinéraire visant à augmenter la résilience des peuplements en favorisant le mélange d’essences et la diversité des classes d’âge au sein du peuplement. Cette sylviculture s’appuiera sur la capacité de régénération et donc d’adaptation naturelle de ces forêts. Il permettra une production durable et régulière de bois de toutes qualités pour le territoire.

Les collectivités partenaires