Massif du Bas-Dauphiné Bonnevaux

PST Bas-Dauphiné Bonnevaux

Objectif forestier
(sur 3 ans)
150 ha

Travaux forestiers
réalisés
33 ha

Montant d'aide
Sylv'ACCTES visée
(sur 3 ans)
75 000€

Montant d'aide
Sylv'ACCTES accordée
7 700€

Nos actions sur le massif

Améliorer les forêts feuillues en favorisant la gestion à couvert continu et la production de bois d’œuvre pour les générations futures

Le paysage du massif de Bas-Dauphiné et Bonnevaux est marqué par la présence de quelques 300 étangs, zones humides et cours d’eau. Les forêts sont composées en grande majorité de feuillus et le taillis est la structure de peuplement la plus représentée sur le territoire de la Charte Forestière. Actuellement, la valorisation du bois local sur ce territoire se fait en grande partie en bois de chauffage, bois énergie et en production de piquets. La forêt y est aussi un lieu de loisir et d’accueil pour de nombreux randonneurs, cavaliers, vététistes, mais aussi chasseurs et pêcheurs. La mise en place d’une gestion multifonctionnelle, valorisant le bois d’œuvre, et répondant aux enjeux socio-économiques, climatiques et d’accueil de biodiversité y représente donc un enjeu majeur.

Le premier itinéraire soutenu par Sylv’ACCCTES vise à installer une gestion à couvert continu. L’objectif de cette trajectoire sylvicole est de dessiner une forêt aux multiples étages remplissant un rôle permanent de protection des sols, de la ressource en eau, des paysages. Cette gestion en futaie irrégulière encouragera la diversification des essences et en particulier un enrichissement en chêne. La forêt sera ainsi plus résiliente face à l’évolution climatique et son rôle de séquestration carbone sera renforcé. Enfin, ce mode de gestion permettra la production de bois d’œuvre de manière régulière pour le territoire. Cet itinéraire nécessite cependant un niveau de technicité important et une phase d’investissement à la transition.

Le second itinéraire vise à transformer le taillis actuel en futaie régulière. L’amélioration des peuplements aura pour retombées, une meilleure valorisation de la ressource bois avec un objectif de production de bois d’œuvre, ainsi qu’une amélioration du rôle d’atténuation climatique.