Massif du Bassin de Bourg-en-Bresse

Objectif forestier
(sur 3 ans)
150 ha

Travaux forestiers
réalisés
23 ha

Montant d'aide
Sylv'ACCTES visée
(sur 3 ans)
100 000€

Montant d'aide
Sylv'ACCTES accordée
3 384€

Nos actions sur le massif

Irrégularisation des peuplements feuillus à objectif chêne de pays

De nombreuses forêts de chênes du territoire ont été appauvries par l’absence de gestion passée ou par la gestion historique en « taillis sous futaie » sans recruter des semis ou baliveaux de chênes, d’où un vieillissement progressif des chênaies et une régularisation de la structure dans les Gros Bois. Cet « héritage » n’est pas toujours simple à gérer et la solution de simplicité pour le propriétaire est souvent de mettre à blanc en conservant parfois 5 à 10 semenciers par hectare afin de repartir de zéro. Pourtant beaucoup de ces peuplements peuvent être améliorés sans avoir recours à cet itinéraire très impactant pour les services écosystémiques, très couteux et à la pérennité incertaine.

C’est tout l’objectif de cet itinéraire accompagné par Sylv’ACCTES. Les Chênes sessile, pubescent et pédonculé seront naturellement les essences objectifs principales de ces peuplements feuillus. Ils seront diversifiés et accompagnés d’autres essences feuillus autochtones du territoire, dont le hêtre, le charme, l’érable, le merisier et autres feuillus précieux. L’objectif sylvicole est donc d’améliorer progressivement les actuels taillis en futaies sur souche puis en peuplements irréguliers de qualité. Les mises en lumière progressives permettront l’acquisition d’une régénération naturelle diversifiée de chêne et feuillus autochtones.

Amélioration des futaies régulières de chênes issues de régénération naturelle

Peuplement atypique et fortement patrimonial pour la Bresse, les futaies régulières de chênes de pays doivent être préservées. Les peuplements historiquement gérés en futaie régulière produisent des bois de haute qualité pour la filière locale et constituent des paysages appréciés de la population locale (futaie « cathédrale »). Sylv’ACCTES souhaite pérenniser et soutenir cet itinéraire très couteux traditionnellement mis en œuvre par l’ONF sur le territoire. L’association souhaite cependant favoriser une progressivité dans le renouvellement naturel de ces chênaies ainsi que la conservation de 10 arbres de sur réserve à l’hectare.

Irrégulariation des plantations mono-spécifiques en place en favorisant notamment la présence de feuillus

Les plantations résineuses de Douglas et de Pin Weymouth représentent près de 1430 ha sur le massif. Ces plantations monospécifiques résineuses et monostrates sont aujourd’hui les plus vulnérables face aux effets combinés des sécheresses et des attaques biotiques. L’objectif de cet itinéraire soutenu par Sylv’ACCTES est d’irrégulariser progressivement ces peuplements en favorisant l’émergence d’une régénération naturelle et à termes de plusieurs étages de végétation. La diversification des essences est également un des objectifs prioritaires de ce scénario de gestion. 40% de feuillus autochtones sont visés pour diversifier ces peuplements résineux. Les chênes (sessile, pubescent, pédonculé) et les feuillus précieux (érables, merisiers…) émergent spontanément en sous étage de ces futaie résineuses. Le gestionnaire favorisera donc ce mélange d’essences dans la régénération naturelle et dans le choix des jeunes perches et des tiges d’avenir. La résistance par association des essences permettra d’apporter stabilité et résilience à ces forêts au fil du temps.

Avec les opérations soutenues par Sylv’ACCTES, le territoire souhaite améliorer la production de bois énergie de qualité tout en enrichissant ces peuplements en valorisant les feuillus précieux présents (alisier torminale, …).

La collectivité partenaire