Massif du Haut-Languedoc

PST Haut-Languedoc

Objectif forestier
(sur 1 an)
40 ha

Travaux forestiers
réalisés
0 ha

Montant d'aide
Sylv'ACCTES visée
(sur 1 an)
20 000€

Montant d'aide
Sylv'ACCTES accordée
0€

Nos actions sur le massif

Amélioration des peuplements feuillus (hêtre, châtaigniers, chêne)

Les peuplements de feuillus dominent aujourd’hui le territoire forestier du PNR du Haut-Languedoc. Ils sont cependant peu valorisés et, faute de gestion, font l’objet d’exploitations ponctuelles par coupes rases. Ces forêts sont en effet souvent traitées en taillis ou en taillis avec réserve et produisent essentiellement du bois de chauffage.

L’action de Sylv’ACCTES vise à accompagner deux options de gestion de ces peuplements feuillus : la conversion vers la futaie irrégulière ou la conduite en futaie régulière avec régénération naturelle. Dans les deux cas, le mélange d’essences feuillues sera maintenu et/ou favorisé en travaillant la régénération. La première option vise une conversion vers une gestion à couvert continu nécessitant présence et travail technique en forêt. Ce mode de gestion permet d’obtenir à terme une diversité de structure du peuplement forestier offrant résilience et stabilité face aux aléas climatiques. Cet objectif sylvicole répond à l’ensemble des enjeux identifiés par le territoire (paysager, préservation de la biodiversité, résilience et atténuation climatique, accueil du public, production de bois…). La seconde option permettra une amélioration progressive de la qualité des peuplements feuillus et visera la production de bois d’œuvre feuillus pour le territoire. Le renouvellement par régénération naturelle permettra d’obtenir mélange et résilience pour la forêt feuillue de demain.

Accompagner le renouvellement des peuplements résineux et favoriser le mélange d’essences

Les peuplements résineux du Haut-Languedoc sont en majorité issus des boisements du Fonds Forestier National. Cela se traduit par une forêt résineuse globalement monospécifique et monostrates sur le territoire. Ces peuplements sont aujourd’hui particulièrement vulnérables face aux aléas (ravageurs, sécheresses…) et le schéma actuel « coupes à blancs et plantation » est risqué (taux d’échec très important en plantation), onéreux, et impactant pour la fonctionnalité de ces forêts, la qualité paysagère et la biodiversité.

L’action de Sylv’ACCTES vise à favoriser la diversification de ces forêts résineuses en proposant deux options de sylviculture aux gestionnaires : une conversion vers un système en irrégulier ou une gestion régulière avec régénération naturelle. La première option permettra l’acquisition d’une forêt diversifiée en essences et en âge particulièrement résiliente face à l’évolution climatique. Le renouvellement progressif et permanent du peuplement s’appuiera en priorité sur la régénération naturelle et permettra l’expression d’une adaptation génétique. Ce mode de sylviculture à couvert continu permettra également une protection des sols contre l’érosion, un maintien de la qualité paysagère, une progression de l’accueil de la biodiversité et une production régulière et durable de bois de qualité. La seconde option permettra d’améliorer progressivement la qualité des peuplements et de favoriser via l’accompagnement de la régénération naturelle le mélange d’essences. Les gestionnaires disposeront de la possibilité de complémenter la régénération lorsque la dynamique naturelle sera insuffisante pour le renouvellement ou la diversification de ces forêts à dominant résineuse.

Crédit photo : Laurent Frezouls

Le territoire partenaire