Massif du Pilat

Objectif forestier
(sur 3 ans)
150 ha

Travaux forestiers
réalisés
187 ha

Montant d'aide
Sylv'ACCTES visée
(sur 3 ans)
180 000€

Montant d'aide
Sylv'ACCTES accordée
55 002€

Nos actions sur le massif

Acquisition et maintien de la structure irrégulière en hêtraie-sapinière

La sapinière est un peuplement emblématique du Parc Naturel du Pilat. Bien gérés, ces peuplements constituent à la fois un écosystème riche en biodiversité et une réserve de bois de haute qualité.

Au travers de cet itinéraire, Sylv’ACCTES souhaite accompagner le maintien ou l’acquisition d’une structure hétérogène des houppiers et des classes d’âges au sein du peuplement. La présence de feuillus (hêtre, érable sycomore, merisier, alisier, chênes…) sera recherchée via la régénération naturelle pour à terme constituer 30 % du couvert. Via ces pratiques, l’équilibre et la fonctionnalité de l’écosystème sera visée au fil des opérations d’amélioration et de travaux sylvicoles.

Irrégularisation et diversification des peuplements résineux

Ces peuplements monospécifiques et souvent monostrate sont aujourd’hui particulièrement fragiles dans un contexte de changement climatique. Le simple cumul d’une sécheresse prononcée, qui accentue les effets de concurrence intraspécifique, et d’un ravageur spécialiste de l’essence principale peut sévèrement toucher la strate dominante très régulière de ces peuplements.

L’itinéraire soutenu par Sylv’ACCTES propose l’irrégularisation progressive de ces peuplements via notamment l’acquisition d’une régénération naturelle et des martelages successifs visant à faire diverger les classes de diamètres. Une diversification des essences sera recherchée et, de la même manière qu’en sapinière, une complémentarité feuillu résineux sera visée.

Irrégularisation et diversification des peuplements feuillus

Ces forêts de plaine situées au nord du massif ne sont actuellement pas gérées en dehors de quelques coupes ponctuelles pour du bois énergie. Non entretenues, ces forêts sont devenues vulnérables aux tempêtes, aux attaques parasitaires et présentent un risque aux incendies accru.

L’itinéraire choisi dans le cadre de Sylv’ACCTES consistera à améliorer progressivement la qualité de ces peuplements dont la dynamique naturelle est très intéressante pour la biodiversité mais également pour la protection des sols. La diversité des essences sera à nouveau au cœur des opérations de martelage et de travail dans la régénération. Les Chênes (sessile, pubescent, pédonculé), le Châtaignier sur les meilleures stations, le hêtre, l’érable, l’Alisier, le Merisier, l’Aulne et potentiellement une petite part de résineux adaptés ont notamment été identifiés par les gestionnaires pour constituer le mélange d’avenir.

Le territoire partenaire